23 avril 2004

TDC au tordeur

Tata Du CoinTarla Dictateur ChiantToxine À Détruire CarrémentTata Doublement ConnardTrès Douloureux au ContactTrouillard pas De CouillesTache De CrasseTaloche Dans le CulTaré Difficile à Comprendre Tarentule Des CavernesTas de crottesTartre de Dents Cariées Touffe Derrière le Crâne  Tourista Dégueulasse et Contagieuse Téteux De ClientLe Tout Dernier des CavesTransmetteur De Conneries  Total Déficit de CellulesTous Défauts ConfondusType Déficient au CarréTwit Démoniaque ComplexéTumeur Diablement CancéreuseTête Désertique et... [Lire la suite]
Posté par Alazia Poo à 18:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 avril 2004

Jaune

Quelque part un soirSeule encore Tête tachée de tachesEnvahie par la noirceurÀ l'horizon cette fois, aucune lueurNéant nulMon corps refuse l'espace, le lieuMe tiraille les entrailles Indisposée, maladroiteJe suis douleur et je m'éclateLe jaune fluorescent de la corde raideAveugle mon âme en peine Peau meurtrie, rougieYeux injectés de larmesLe miroir me renvoie un reflet sans charmeCherche cherche chercheTrouver l'issue, oublier la percheDevant, derrière, à la vue, en secretVa-et-vient, sans succès Je reste là, je ne bouge... [Lire la suite]
Posté par Alazia Poo à 18:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 mars 2004

Les hauts, les bas

Les hauts et les bas Hier fut une étrange journée... J'ai plus ou moins suivi mon plan alimentaire, c'est-à-dire que le soir venu, il me manquait quelques portions (2 céréales, 1 lait et 2 fruits...), et me suis sentie émotivement malade, instable, comme avant. De nouveau dans un état de restriction, je me suis presque laissé envahir par la voix d'Ana. J'ai eu peur. J'ai peur. La question bouffe, quoique moins problématique qu'avant, est encore une obsession pour moi. Je ne saisi pas très bien ce qui provoque cela. Des fois, je... [Lire la suite]
Posté par Alazia Poo à 18:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 janvier 2004

Retard de masse

Je vais mieux. Je trouve cependant très difficile d'engraisser. Contrairement à ce que je croyais au départ, prendre du poids ne se fait pas en claquant des doigts. Comme ma nutritionniste m'a fait remarquer, mon corps n'est pas dans le même état que celui des gens qui vivent le phénomène des régimes yo-yo, et qui grossissent et maigrissent rapidement. Moi, j'ai toute ma masse musculaire à reconstruire, mes organes vitaux à nourrir, etc. Je trouve cela très difficile. De voir les semaines et les efforts passés sans pour autant... [Lire la suite]
Posté par Alazia Poo à 18:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 janvier 2004

Sur la bonne voie

Hier, à la clinique, la pesée a révélé que j'avais pris du poids. Je soupçonne environ 2 livres... L. ne veut pas me le dire. Donc, je serais à 98 livres. Et je vis très bien avec cela. Selon les calculs de L., il prendra un autre cinq semaines ou moins pour atteindre notre objectif de départ... soit 7 livres en 10 semaines. Ma relation avec la nourriture s'est nettement améliorée, si bien que nous avons décidé d'espacer nos rendez-vous. Je la rencontre seulement dans deux semaines.
Posté par Alazia Poo à 18:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 novembre 2003

Lettre à Véronica

Bonjour Véronica, Tu vas bien? Comme tu le sais peut-être déjà, ton frère et moi, qui ne nous étions pas parlé depuis trois mois, avons repris contact la semaine dernière. Cela me rend très heureuse. Je lui ai redemandé ton adresse électronique, car j'ai besoin de tes réflexions sur un problème que tu connais bien et que je vis depuis plusieurs mois déjà. Si tu n'es pas à l'aise de me répondre, sens-toi bien libre de me le dire. Je comprendrai. Pendant trois mois, j'ai suivi une thérapie auprès d'une psychologue généraliste. À la... [Lire la suite]
Posté par Alazia Poo à 19:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 septembre 2003

Les amis, ça va, ça vient

Quand on pense aux prises de conscience que certains événements de notre vie nous forcent à avoir. Elles ne sont pas toujours faciles, mais en bout de ligne, on en sort toujours grandi. Bien entendu, pour arriver à être bien, il faut faire ressortir le positif des choses, des mésaventures, des déceptions, des difficultés. Je constate actuellement que ma motivation d'aller consulter n'est plus la même qu'au départ. D'abord, je croyais qu'en réglant mes angoisses, j'allais mettre un frein à l'anorexie que je croyais n'être qu'un... [Lire la suite]
Posté par Alazia Poo à 19:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 août 2003

L'angoisse des Fêtes

C’est triste, mais quelques fois, je réalise qu’en société, jamais ne me vient à l’esprit l’idée que je puisse plaire à quelqu’un. Ben voyons! Depuis le temps que je suis seule, pourquoi les choses changeraient-elles? Et puis comble du ridicule : toutes ces réflexions m’ont inévitablement menée à vivre une angoisse de plus, celle de l’arrivée du temps des Fêtes… Ouais, ouais, je sais que ce n’est pas demain la veille, qu’il fait encore chaud, encore soleil le soir… mais le Noël 2002 fut un moment tellement décisif des mois qui ont... [Lire la suite]
Posté par Alazia Poo à 19:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 août 2003

Exutoires

Parfois ils sont bénéfiques, parfois ils nous nuisent en devenant une véritable béquille. Dans mon cas, je parlerais plutôt d'exutoires. Autrefois, je ne semblais pas y avoir recours bien souvent, ce qui revient à dire que j'étais moins tourmentée. Aujourd'hui, je vis un peu de paresse intellectuelle, trouvant difficilement la motivation pour faire travailler ma matière grise. Il m'arrive de perdre des soirées devant la télévision à regarder des âneries, vraiment... Et je m'en veux par la suite. C'est moins pire qu'avant... [Lire la suite]
Posté par Alazia Poo à 18:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 janvier 2003

Sensibilité excessive

Comme le coin gauche de mon ventre qui ne contracte pas, qui bien que mince m'apparaît gras. Il faut oublier, centrer l'esprit bien ailleurs, en d'autres délectations plus ou moins subtiles qui n'exigent pas tant et tout aussi d'énergie et de concentration. Gaspillage utile. M'apprenant ce qu'est le trouble. Sensibilité surexploitée à tous les instants instables. Plus je cherche à me stabiliser, plus je cale. La pensée m'occupe, ne lâche jamais prise, m'essouffle. Les moments d'euphorie n'adviennent qu'avec le rire des amis, de la... [Lire la suite]
Posté par Alazia Poo à 10:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]