17 février 2006

Trouver et lâcher prise

Et créer l'équilibre entre les deux. Autant autrefois j'ai pu être timorée, portée à éviter les contacts, à les craindre surtout, autant aujourd'hui, je fonce les yeux fermés et je ne cesse de provoquer des occasions de rencontres, de plaisirs, de contacts avec l'Autre, amie, amant, frère, soeur. Du temps perdu à rattraper. Du temps seule à oublier. Un besoin de me sentir vivante, d'enfouir la solitude bien loin, de ne pas penser qu'au fond, elle subsiste. Malgré tout. Je perds l'équilibre. La balance chavire d'un côté comme de l'autre, d'un jour à l'autre. J'ai mal au coeur, ça tourne pas toujours rond.

La prise, je la trouve. Je la tire vers moi. Elle vient presque chaque fois. Elle se laisse faire, se laisse bercer par ma bonté, depuis que j'ai appris à donner. Que j'ai appris que donner donne. Mais donne-t-il vraiment? Pas toujours, je le sens. La prise n'a pas toujours bon goût. Faut la lâcher. Lâcher prise. Une notion que je n'ai pas encore comprise. Je persiste, assaisonne, essaie du piquant, ouvre pour voir mieux, soulève pour scruter profond. Je tiens fort, tire et tire seule parfois. Épuisement. Souffle.

Choisir sa prise... Lâcher quand elle ne prend guère. Quand ça goûte moins bon. Chercher aussi à combler le besoin, l'envie d'être soi-même une bonne prise pour l'Autre. J'ai parfois besoin qu'on me prenne aussi.

Posté par Alazia Poo à 19:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Trouver et lâcher prise

Nouveau commentaire