06 octobre 2004

Booh!

Booh Booh! boulimie… la nuit, boude l’anorexie Crainte de cacher le manque, envie de le combler De le taire, de ne plus l’écouter On ne peut ne pas manger, eh mangeons! Énormément, à la folie Songe seulement à la bouchée bonne D’abord, deuxième, meilleure riche Et cherche l’oubli Soirées oubliées, gaspillées Dissipent la solitude Elles servent, me mettent de côté Cherchent la goinfre, en prennent soin Main machinale va-et-vient, de bol à bouche Ventre resserre, crie, supplie l’étirement, le vide Se courbe, se déplace Veut s’accorder,... [Lire la suite]
Posté par Alazia Poo à 18:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 septembre 2004

Autour du vide

Quand je sors, tout change. Le vent sur mon visage me libère. Je quitte le gouffre. Je ne suis plus que l'incarnation de la solitude. Je vois des gens, mais soudain, je déteins. Je dé-place. Je cherche à revenir, n'arrivant pas à oublier qu'en d'autres lieux, je suis tout autre. Et je ne crois plus possible de sortir. Ma porte se referme derrière moi, comme un bloc de ciment. Le monde est loin et ma tête ne veut plus penser à rien. Et le cercle se remet à tourner. Je m'observe, je mange peu, je tourne en rond, retarde tout,... [Lire la suite]
Posté par Alazia Poo à 18:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 avril 2004

TDC au tordeur

Tata Du CoinTarla Dictateur ChiantToxine À Détruire CarrémentTata Doublement ConnardTrès Douloureux au ContactTrouillard pas De CouillesTache De CrasseTaloche Dans le CulTaré Difficile à Comprendre Tarentule Des CavernesTas de crottesTartre de Dents Cariées Touffe Derrière le Crâne  Tourista Dégueulasse et Contagieuse Téteux De ClientLe Tout Dernier des CavesTransmetteur De Conneries  Total Déficit de CellulesTous Défauts ConfondusType Déficient au CarréTwit Démoniaque ComplexéTumeur Diablement CancéreuseTête Désertique et... [Lire la suite]
Posté par Alazia Poo à 18:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 avril 2004

Jaune

Quelque part un soirSeule encore Tête tachée de tachesEnvahie par la noirceurÀ l'horizon cette fois, aucune lueurNéant nulMon corps refuse l'espace, le lieuMe tiraille les entrailles Indisposée, maladroiteJe suis douleur et je m'éclateLe jaune fluorescent de la corde raideAveugle mon âme en peine Peau meurtrie, rougieYeux injectés de larmesLe miroir me renvoie un reflet sans charmeCherche cherche chercheTrouver l'issue, oublier la percheDevant, derrière, à la vue, en secretVa-et-vient, sans succès Je reste là, je ne bouge... [Lire la suite]
Posté par Alazia Poo à 18:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]